Artistes
Deauville contemporary Urban Art Gallery

affiche vargas la boheme

 

Biographie de Mariano VARGAS

 

vargas portrait

 

Mariano Vargas, un des plus grands photographes international, est connu principalement pour ses portraits érotiques et pour avoir crée son style unique dans le domaine impitoyable de la photographie. Ces oeuvres apparaissent dans de nombreuses revues comme Taschen, Playboy… Il a également présenté ses photos par le biais d’un livre qui lui a valu le Prix du Meilleur Livre de l’Année et a exposé dans les galeries les plus importantes.

En effet, de nombreuses expositions ont présentées ses œuvres. Sa première exposition s’est organisée à Valencia, dans la Gallérie RAILOWSKY. Il a alors était considéré comme le photographe de l’année par les Prix érotiques du Royaume-Uni.
Grace à l’apparition de ses photos dans plusieurs revues des plus connues, il a exposé dans les galeries d’art d’Europe, d’Amérique et d’Asie.

 

Fasciné par la beauté et l’univers féminin depuis son plus jeune âge, son affection pour le plastique l’a inspiré dans le domaine de la photographie. Contrairement aux apparences, ses photos sont basées sur ses émotions et ses ressentis.  Ses créations expriment un point de vue, une idée, un message. Elles naissent par une façon de voir qui n’appartient qu’à lui. Aussi, il est conscient que le monde évolue et il s’adapte parfaitement à notre époque. Il explique que ses images sont construites à partir de la naissance d’une idée, qu’il met ensuite en forme par des croquis puis des costumes.

 

Quelques fois, ses travaux on été soumis à la censure, que ce soit des photographies ou des peintures  Elle est peut être justifiée, principalement en ce qui concerne l’art. Elle peut être utilisé par le pouvoir lorsque des œuvres dérangent, nuisent à leurs intérêts. Cependant, la censure dépend de l’œil de celui qui le regarde. Chacun est capable de juger par lui même. Aussi, Mariano Vargas s’efforce de jouer entre le choquant et le politiquement correct. Il travaille sur le fil, subtilement et laisse le public se faire son avis sur la question.

 

L’inspiration, il la trouve partout. Un visage, une conversation, un endroit particulier. Il a pris l’habitude de noter toutes ses idées dans un cahier. Il a toujours dit que la création de ses images est un processus des plus lent. Il analyse les besoins humains et techniques nécessaires à l’image. Puis, cet auto-didacte décide des costumes, de l’emplacement des personnages et autour de la construction générale de la photo.

 

L’ART DU NU DE LA RENAISSANCE A AUJOURD’HUI

 

A la Renaissance, le corps nu devient un sujet à part entière. Le nu féminin, s’accompagnant de toute la sensualité qu’il l’implique et traduisant un idéal esthétique, commencera cependant à déranger certains, suite aux mentalités qui ne toléraient pas ce genre de représentions. C’est alors que les artistes réfléchirent à des techniques pour introduire la nudité dans leurs œuvres sans qu’elles soient choquantes ou vulgaire.

 

Mariano, lui, s’inspire des ces œuvres classiques, pour en faire des oeuvres d’un art érotique. Il allie, parfois l’humour, le souvenir de l’histoire, des objets faisant référence à l’époque d’aujourd’hui. Ces photographies sont un symbole de la sensualité de la femme.
Tout comme certaines œuvres de la Renaissance, ses modèles ne sont jamais complètement nus, parfois habillé de souliers ou d’une pièce de tissu mais aucune œuvre ne se compose d’un nu total de la femme.

 

Mariano a su trouver l’équilibre parfait pour transmettre un message. On retient de ses œuvres la beauté sensuelle de ses modèles, mais aussi les différents arrières plans et des jeux de regards ou postures qui ne sont jamais laissés au hasard. Sa galerie est absolument incontournable. 

============================ MARIANO VARGAS ==========================================

 

Mariano discovered art and the woman as a child, thanks to the great Renaissance painters. While his brothers were reading comics, he would spend hours reading the art books that his grandfather used to collect. Thus, his imagination became enriched by those women with white skin and reddish hair, sometimes modest and other times free in their nudity.

As an adolescent he would see Venus in the women around him. He started painting them, first taking photos of the girls that inspired him and then transporting them into his world by painting them. His mind bustled and painting could no longer satisfy his soul’s creative needs. It was then that he came across photography as a means of expressing his inner world, allowing the protagonists to have a real skin. Inspired by women he met by chance or through friends; women with their own stories, each feminine in their own way, which is something that seems to remain unchanged by the passing of time, something that lives on beyond passing trends and changing standards… Sometimes it is a hand placed on the breast, sometimes it’s half-open lips… The curve of a back… The softness of a neck… Who knows what might be the next key to open the door of inspiration?

And once the door is open, he invites them into his world, shows them his sketches and lets them undress little by little, he covers them with cloths and textures and lights them up. He shows them a version of themselves that they had never imagined before and lets them see themselves through his eyes.

He looks after every detail, every line, every pose… He captures them with his polished technique, his mastery of the light, his crafted vision of perspective, and he finishes them with a touch of the paintbrush from the painter inside him.

He loves what he does, from beginning to end, from the initial conception of the idea to the final printing. Then he lets them fly and continues to love them… And I love the way he does it.