Artistes
Deauville contemporary Urban Art Gallery

SnikTwo Kiss My Valentine cadré web

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie de SnikTwo

 

portrait Sniktwo cadré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SnikTwo est un autodidacte. Enfant des 90’s, il écoutait du rap et du hip hop, dansait le break, et peignait des graffitis. A Valence, sa ville natale, les murs, les rampes de skateparks, les entrepôts désaffectés portent son nom. 
Avant, il gribouillait sur ses cahiers d’école, puis il a choppé le virus du graffiti en fréquentant les graffeurs de sa région. Du papier aux murs, il n’y avait qu’un coup de bombe. Le graffiti est devenu son addiction. La saveur de l’illégalité et le partage avec le groupe y sont certainement pour beaucoup. 
Membre de plusieurs Crews, il a fait les 400 coups. Ça lui a permis d’affiner son art, d’affirmer sa place.
Dès ses premières ébauches, il a intégré de la calligraphie dans ses graffitis. Fasciné par le tag, cette signature propre à chaque graffeur, il a cherché à rendre la sienne unique. Eprouvant des techniques d’asymétrie, de lettrage, de travail de contour, débordant d’imagination, cherchant l’originalité, la performance et la maîtrise pour se démarquer. Sortir du lot. Mais c’est surtout la recherche de l’esthétisme qui le guide. Il utilise la calligraphie, les codes du street art, s’inspire des figures qui ont peuplé son enfance, pour réaliser des peintures figuratives.
Des murs aux toiles de coton, SnikTwo reste concentré sur le tag, son obsession. Le rituel est toujours le même, il trifouille sa barbe face à son support encore vierge. Il anticipe, imagine, visualise. Puis, l’assaut est lancé. Avec frénésie, il répète sa signature, en assume les variantes ; le geste assuré, il sait toujours où il veut aller. Sa multitude de tags a un sens. Ils se côtoient, s’accolent, s’embrassent pour faire surgir une figure. Un Graffiti Contemporain.